Logo Terra Hominis

On en parle dans les médias :

       
créateur de vignobles en copropriété

Viniclopédie : Le Melon de Bourgogne

Publié le 6 août 2019 9:42

Aujourd’hui dans la Viniclopédie, nous allons en apprendre sur le Melon de Bourgogne, cépage utilisé en AOC du Muscadet, en Loire Atlantique.

  • L’histoire

Ce cépage, introduit au 17ème siècle dans le pays Nantais, est un croisement du Gouais blanc (cépage très répandu au Moyen-Age, aujourd’hui éteint) et du Pinot noir.

Ce cépage, originaire de Bourgogne, a été introduit par les vignerons d’Anjou pour sa capacité à résister au gel. Des distillateurs néerlandais s’y intéressèrent ensuite pour faire du cognac et en ont planté près de Nantes, point stratégique d’expédition vers la Hollande.

L’hiver 1709 dévasta le vignoble avec un gel mémorable et le Melon fut l’un des cépages survivants à cet aléa climatique. Depuis, ce cépage est cultivé en Pays Nantais et représente 11000 hectares du vignoble français.

  • Les appellations

Il est cultivé dans les appellations Muscadet, Muscadet Coteaux de la Loire, Muscadet Côtes de Grandlieu et Muscadet Sèvre et Maine.

A la vinification, il est possible de réaliser un élevage sur lies mais cette méthode a des exigences strictes à respecter. Le vin doit reposer sur sa lie jusqu’à sa mise en bouteille qui doit avoir lieu entre le 1er Mars et le 30 novembre. Cette technique permet d’obtenir des qualités organoleptiques particulières : plus grande complexité, robe jaune aux reflets verts, arômes de fleurs blanches, fruits blancs, amande, noisette…

Comme vous l’aurez compris le Melon de Bourgogne ne manque pas d’originalité, alors courez chez le caviste et allez déguster un bon Muscadet !

Tags : , ,