A l’occasion de Wine Paris 2020, la Safer avait réunit des vigneronnes et vignerons dont l’installation a été rendue possible grâce à des solutions innovantes telles que Terra Hominis, spécialiste du financement participatif viticole.

Notre vigneron des Côtes de Bourg, David Arnaud, du Château Tour des Graves était présent pour témoigner de l’acquisition de ses vignes via le financement participatif non règlementé permis par Terra Hominis. 

Morceaux choisis : 

« En 2009 il reprend le domaine familial de 20 ha, le château Tour des Graves . Et avec tout d’abord un investissement dans le matériel, le végétal, le marketing et la communication. 4 mois plus tard un orage de grèle ravage 80% du vignoble. »

« Et puis, le hasard faisant bien les choses, David Arnaud est mis en contact avec Ludovic Aventin, le fondateur de Terra Hominis. »

>> S’installer en viticulture avec le financement participatif >>

Le montage ingénieux de Terra Hominis, spécialiste du financement participatif viticole

Terra Hominis est une structure spécialisée dans le financement participatif de domaines viticoles afin de faciliter l’installation de vignerons, le développement et la transmission de vignobles.

Dans le cas de Terra Hominis, structure spécialisée dans l’investissement participatif viticole, l’épargnant n’est pas sur un produit financier spéculatif et volatil, puisqu’il achète une partie du foncier dont il est copropriétaire et qui sera mis en fermage pour son exploitation.

Les avantages sont multiples : le vigneron qui cède ses vignes peut vendre son bien dans de bonnes conditions et le loueur des vignes pourra ainsi démarrer son activité viticole sans avoir à mobiliser des fonds qu’il n’a pas, pour acheter le foncier. Il peut concentrer tous ses moyens sur la production et l’élevage de son vin. Une approche humaine fondamentale, qui fait la différence avec les autres formes de financement, et qui explique le nom de la structure : Terra Hominis, pour « Terre des Hommes ». Loin de toute volonté spéculative, les investissements participatifs viticoles proposés agrègent un nombre limité d’associés, retenus en fonction de leur adhésion à la démarche de Terra Hominis, qui est d’investir dans des terroirs sélectionnés méticuleusement, pour aider des vignerons à s’installer ou à développer de nouveaux projets.

La séparation juridique du foncier de l’exploitation fait que cela ne présente aucun risque pour l’investisseur. Nous ne sommes pas dans des choses farfelues, mais dans du tangible.

Le foncier prendra de la valeur. Ce qui est intéressant c’est qu’avec ce système d’investissement participatif viticole on invente quelque chose de nouveau et novateur dans le milieu viticole : le vigneron travaille ses vignes, et grâce au fermage, il bénéficie dès le départ d’une clientèle, un réseau d’ambassadeurs, une notion classique pour les fonds de commerce mais inconnue encore en viticulture.

Le système de financement participatif viticole monté par Terra Hominis a déjà réuni 2700 associés sur 110 hectares de vignes dans 4 régions viticoles françaises.

Journaliste : François Saias – 20/03/2020

Restez informé de notre actualité

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets 

Vous nous quittez déjà ?

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets