Le financement participatif, en plein essor, est un moyen pour les viticulteurs notamment d’alléger le poids du foncier lors d’un investissement important. En effet, Terra Hominis est une société qui permet, comme l’explique l’article de Ouest France ci dessous, d’aider des vignerons à s’installer grâce à l’investissement participatif.

Depuis 2011, Terra Hominis s’est implantée dans plusieurs régions viticoles : Occitanie, Bordelais, Beaujolais, Cognac et Loire. Ce système permet à des vignerons de s’installer ou de se développer grâce au financement participatif. Pour cela, Terra Hominis met en relation des vignerons et des passionnés de vin. Les associés qui sont copropriétaires des vignes, sont rétribués en bouteilles de vin chaque année mais surtout, partagent des moments de convivialité et de plaisir lors d’événements festifs.

Ce concept se développe depuis la création de la société en 2011 et a permis déjà d’aider 19 vignerons à réaliser 39 projets en copropriété sur 179 hectares de vignes. L’objectif pour l’avenir est bien sûr de continuer à se développer, notamment dans la Loire, en Anjou et dans le Muscadet. Cet article réalisé par Ouest France parle du souhait de Ludovic Aventin, fondateur de Terra Hominis de se développer dans l’Anjou ou le Muscadet. 

Découvrez les morceaux de l’article choisis : 

 

"Le coût moyen d'une part est de 1500€ et les associés reçoivent leurs dividendes en bouteilles de vin. L'objectif n'est pas de gagner de l'argent mais de faire vivre des producteurs. Nous sélectionnons des vignerons en accord avec nos valeurs de convivialité, de partage et de transmission aux générations futures."
"Nous recherchons des candidats à l'installation ou à l'agrandissement dans la Vallée de la Loire, notamment en appellation Anjou et Muscadet."

Ludovic Aventin, fondateur de Terra Hominis

Restez informé de notre actualité

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets 

Vous nous quittez déjà ?

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets