Côtes de Bourg engagée dans le respect de l’environnement, avec la certification HVE3

L’ODG Côte de Bourg a voté en février 2020 l’intégration du HVE 3 au cahier des charges et l’obligation de respecter sa règlementation d’ici 2025. Après une attente d’un an, l’ODG* a obtenu officiellement son feu vert pour intégrer le HVE 3 au cahier des charges de l’appellation.

Article de Tristan Geoffroy, journaliste pour Terra Hominis.

HVE 3, une certification environnementale pour le respect de la biodiversité

Le HVE 3, accronyme de Haute Valeur Environnementale, est une certification ambitieuse ayant pour pilier principal le respect de la biodiversité. Elle concerne un certain nombre de points touchant à l’environnement global de l’exploitation tels que la plantation de haies, ou encore le respect de la faune et de la flore. Une partie importante des mesures concerne le phytosanitaire avec la prise en compte d’un Indice de Fréquence de Traitement des vignes. En revanche, il n’y a pas de critère sur les produits. Ce sont uniquement les interventions dans les vignes qui permettent d’avoir une base et d’assurer un suivi précis de la traçabilité. Sont aussi en jeu, la qualité des sols et l’irrigation.

Quelques chiffres :

  • 70% des 3500 hectares sont déjà certifiés dans une démarche environnementale (contre 50% il y a un an) et la moitié des 30% restants sont en conversion.
  • 22% des exploitations sont en bio (soit 306 ha) et 13 sont en conversion.
  • Les Côtes de Bourg comptent 42 structures en HVE pour 1419 hectares, 31 sont en conversion pour 971 hectares supplémentaires (en 2020)

L’appellation Côtes de Bourg vers une transition environnementale

« Nous tenons à accompagner les viticulteurs dans la démarche HVE 3 pour accélérer le rythme de transition. Nous avons déjà obtenu avec l’aide de la région Nouvelle Aquitaine que l’ODG soit l’organisme intermédiaire pour valider les exploitations. »

Didier Gontier, directeur de l'appellation Côtes de Bourg

Pour Didier Gontier, le HVE 3 représente une réel changement dans les mentalités des viticulteurs. En effet, dans la procédure, deux jours de formation obligatoire sont offerts pour chacun des points surveillés. Chaque cas est différent et des points sont attribués en fonction des efforts fournis. Temps, rigueur et vigilance sont les maîtres mots de cette conversion. Tout doit être en mis en action pour que l’ensemble des propriétés respecte ces nouvelles normes d’ici 2025. Pour Didier Gontier, « c’est bien parti ! La transition est amorcée ».

Contrôler les exploitations HVE 3 pour le respect de la règlementation

Vient ensuite le temps du contrôle de l’exploitation qui doit s’effectuer par un organisme certifié. Un audit à deux niveaux que l’AFNOR (association française de normalisation) supervise par la suite avec des sondages sur la qualité du travail effectué avant que les certifications ne soient finalement distribuées. C’est un réel engagement collectif de l’appellation.

Aider dans la transition écologique des exploitations avec le HVE 3

L’objectif pour Didier Gontier est de tirer vers le haut les exploitations en transition. L’intérêt environnemental est prépondérant et le HVE 3 est donc une clef d’entrée pour un réel questionnement global pour une transition vers le bio.

« C'est devenu désormais un passage obligé pour vendre autant vers la grande distribution que le marché traditionnel »

Didier Gontier, directeur de l'appellation Côtes de Bourg

Les coûts supplémentaires et leur répercussion sur le prix de la bouteille varient. « Cela dépend de chaque exploitation et de son historique » nous confie Didier Gontier. « On peut imaginer des coûts supplémentaires par rapport aux interventions et au respect des réglementations, mais ces coûts qui se rajoutent aux contraintes habituelles, offrent une vraie plus value qualitative plutôt qu’un coût inutile. C’est une dynamique collective qui offre des avantages au cas par cas » confirme t-il. 

De nos jours, avec une pression sociétale devenue aussi importante et inévitable, les différents retours des exploitants qui ont adhéré à cette certification font en effet état de plus de facilités pour vendre et commercialiser leur vin.

*ODG : Organisme de défense et de gestion, mis en place suite à la réforme des syndicats de crus. L’ODG est une organisation collective chargée de la défense et de la gestion d’un produit sous signe officiel d’identification et de qualité entre des appellations viticoles.

Lien site officiel gouvernemental :

https://agriculture.gouv.fr/certification-environnementale-mode-demploi-pour-les-exploitations

 

Restez informé de notre actualité

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets 

Vous nous quittez déjà ?

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets