domaine-caussarelle-vendanges2021

Les années se suivent et ne se ressemblent pas, à chaque année sa particularité :

  • 2018 premier millésime
  • 2019 sècheresse et record historique de chaleur,
  • 2020 1er millésime à la tête des deux domaines (Cammaous et caussarelle)
  • 2021 … gelée et pluie record.

Les vendanges sont terminées depuis déjà un mois, les vinifications s’achèvent, il est donc temps de faire le bilan de ce beau millésime.

Après la gelée catastrophique d’avril, nous avons eu un printemps et un été très pluvieux.

Les vendanges ont commencé tardivement  et ont perturbé par de fortes pluies (avec un pic à 240mm en 1h30, entrainant quelques débordements !)

Il a fallu donc être très réactif pour vendanger au meilleur moments.

En quelques mots : ce millésime offre un équilibre différent, des profils plus frais et plus fins, (un style plus rhodanien) et un rendement extrêmement faible. En 2020 le domaine avait produit près de 600hl mais cette année seulement 80 hl.

Heureusement j’ai eu l’opportunité d’acheter à des copains viticulteurs un plus de 200hl de raisins de qualité.

Les blancs :

  • Audace : Le nez est explosif dans un registre thiolé d’agrumes et de chèvrefeuille. La bouche est expressive et fraîche avec une légère consistance bienvenue.
  • Accord : Le nez plus mûr exprime l’ananas, la vanille fraîche, le poivre blanc, le calisson. La bouche est tendre avec une pointe de caramel au beurre salé. Belle longueur.

Le rosé :

Très pâle aux reflets cœur de fraise. Le nez est thiolé sur le pomelo, le zeste de clémentine et une pointe de bonbon à la violette. La bouche est ronde mais tranchante à la fois. Du volume.

Les rouges :

  • En goguette : Le nez est pétrolé (psoralée), floral et tapenade. La bouche est croquante, mais pas creuse avec un joli relief et de la fraîcheur.
  • Les syrah (cuvée marie) : le nez est sur un profil plus fruité sur la cerise à l’alcool, la confiture de pêche, le poivre rose. La bouche est fraîche et grenue au déroulement harmonieux. Finale méditerranéenne sur l’olive.
  • Le grenache (cuvée marie) : Le nez variétal exprime la cerise, la framboise, le chocolat au lait. Les tanins sont grenus. Du volume en bouche.
  • Les syrah du patus (base élevage bois) est coloré aux reflets fuchsias. Le nez est expressif et tourbé. Il propose également des notes de mûre, d’encre et de grillé. La bouche pleine présente un belle densité. A fois la fraîche, longue et minérale (encre)
  • Les syrah roubioire (base élevage) est d’une couleur noire. Le nez intense aux accents notamment balsamiques évoque le cade, l’encre, l’âtre et la mûre. La bouche est dense aux tanins serrés et grenus.
  • Mourvèdre – grenache (base élevage sous-bois) : Le nez est mentholé est grillé et évoque la garrigue : romarin, mûre sauvage. La bouche est poudrée et acidulée sur les fruits des bois.

Restez informé de notre actualité

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets 

Vous nous quittez déjà ?

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets