Foncier viticole : le prix des vignes à la hausse

En 2019, le prix moyen des vignes en France a connu une hausse de 0,5% pour les surfaces en AOP et de près de 1,4% pour les vignes en IGP et VSIG d’après les récents chiffres publiés par la Safer. Ceci est la traduction d’une hausse régulière.

Avec 9200 transactions enregistrées sur le foncier, 2019 a été un excellent cru en matière de transactions viticoles. Avec 18.300 hectares négociés, c’est même le meilleur résultat depuis 25 ans en termes de surfaces. Côté prix, c’est une année presque moyenne avec 0,5% de hausse par rapport à 2018. Qui aurait été plus forte sans la baisse des transactions de vignes champenoises, qui étant le prix à l’hectare des vins de Champagne (jusqu’à 1,6 million l’hectare), influence fortement les résultats.

Un prix moyen de près de 150.000€ l’hectare

Mais cet indice de la Fédération nationale des Safer est surtout la confirmation d’une hausse régulière du prix des vignes depuis une décennie. « Le premier facteur d’augmentation du prix reste la baisse des taux d’intérêt, le second est l’évolution du revenu viticole », détaillent dans leur analyse les rédacteurs du rapport de la Safer. Ainsi en 2019 le prix moyen des surfaces AOP françaises était de à 148.100€/ha. Si certaines appellations comme les Bandol ou les Cheverny ont été stables, d’autres ont connu des hausses spectaculaires comme le Fronton (+13%), les Montlouis-sur-Loire (+33%), les Costières de Nîmes (+6%), les Luberon (+25%), les Pic Saint-Loup (+10%), les Graves blanc (+6%). De son côté, le prix des vignes hors AOP atteint 14.400€/ha, soit une hausse de 1,4%.

 

Restez informé de notre actualité

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets 

Vous nous quittez déjà ?

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets