Midi Libre Béziers : mise en bouteilles du Domaine Obrière

Et le vin trouve son écrin..

Reportage du journaliste Laurent François lors de la journée porte ouverte du domaine obrière du 29/02/2020 

Les associés présents ont pu participer à la mise en bouteilles de la Cuvée Manhac 2019, un joli assemblage gourmand de Cinsault, Carignan et Chardonnay. 

Une des cuvées qui rentre dans la composition des dividendes que récupéront les 62 associés Terra Hominis, qui ont participé à la campagne de financement participatif lancé il y a plus d’un an. Cette opération avait permis à Charles et Sara d’acquérir 2 ha supplémentaires sans s’alourdir du poids financier que représente un tel investissement. 

Article dans le Midi Libre Béziers Laurent François – jeudi 5 mars 2020 – p7 

Extrait 

« Dans la bonne humeur, mais avec sérieux, le doux breuvage, composé d’un assemblage de cinsault, carignan et de chardonnay est mis en bouteille. Une partie de ses flacons reviendront aux 62 actionnaires de Terra Hominis, propriétaire de 2 hectares sur les 7 hectares du domaine, où Charles et Sara travaillent en agriculture biologique. »

« Nous faisons tout à la main de la taille aux vendanges…. on ne laboure pas les sols. Nous tondons simplement l’herbe. On ne retourne pas la terre; pour permettre à l’eau de mieux s’infiltrer dans les sols. »

L’Histoire du Domaine Obrière

Charles Mackay, 33 ans, franco-écossais, est diplômé en économie et développement durable. Sara Lombardi, 29 ans, italo-française, est diplômée en droit social. Des diplômes mais comme une envie de travailler de nos mains. Un retour à la Terre-Mère (la Pachamama, comme disent si bien les boliviens). De retour en France en 2014, après 2 ans passés en Bolivie à développer un projet rural dans l’Altiplano, Charles a décidé de devenir vigneron sur Béziers. 

Il commence alors par passer un brevet professionnel viticulture à Pézenas, à multiplier les stages techniques (vendanges, vinification, taille) dans différents domaines pour appréhender le métier. Il devient ouvrier viticole à mi-temps pour un vigneron bio dans le village de Boujan-sur-Libron (34). En parallèle, il loue 2 hectares qu’il convertit en agriculture biologique et une cave. Ainsi, naît le Domaine Obrière (ouvrier, artisan en occitan) comme un clin d’oeil à sa situation. 
Dans le même temps, il rencontre Sara, qui elle aussi, veut aller plus loin dans ses convictions écologiques. Quelques mois plus tard, elle décide de s’installer avec lui et de se reconvertir. Elle choisit d’approfondir sa technique de dégustation et ses connaissances en marketing/communication du vin. Ensemble, ils s’engagent dans la viticulture biologique et dans la production de vins natures. 

 La Philosophie

Nous cultivons 7 hectares de vignes, en terrasse villafranchienne, sur un sol argilo-siliceux, à Béziers (34), en agriculture biologique (certifié Ecocert en 2018) et des cépages traditionnels de l’Occitanie : Carignan, Syrah, Grenache, Servant et Cinsault, ainsi que du Chardonnay. Nous appliquons certains principes de la biodynamie (traitement à base de décoction de plantes, suivi du calendrier lunaire…). Le but étant de produits vins bio et vinifiés naturellement cad en levures indigènes, sans intrants et avec sans ou très peu de sulfites ajoutés. 

risus vel, luctus libero efficitur. tempus id tristique at id, sit

Restez informé de notre actualité

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets 

Vous nous quittez déjà ?

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets