Le 7 mars dernier, le Club Epicure de Lyon a organisé une soirée dédiée à la découverte des cépages Chardonnay et Gamay. Placée sous le signe de la convivialité et du partage, elle a été animée par Anaïs Josserand. Elle avait soigneusement réalisé une sélection des vins qui a permis de discerner les arômes caractéristiques de chaque cépage et la diversité liée aux conditions d’élevage.

Dégustation des Chardonnay

Le Chardonnay un cépage emblématique

Le Chardonnay, cépage blanc mondialement apprécié, tire son nom du village du haut-Mâconnais en Bourgogne. Issu d’un croisement entre le Pinot noir et le Gouais blanc, ce cépage offre une richesse aromatique unique.

Caractéristiques et terroir :

Adaptatif et précoce, le Chardonnay s’épanouit particulièrement dans les sols argilo-calcaires, typiques de la Bourgogne. Cependant, il nécessite un approvisionnement en eau régulier et est sensible aux maladies telles que le mildiou. Sa peau fine le rend également vulnérable aux variations climatiques, notamment au gel précoce.

Présence mondiale :

Avec plus de 210 000 hectares cultivés dans le monde, dont 50 000 hectares en France, le Chardonnay est l’un des cépages les plus répandus. Outre la Bourgogne, il trouve sa place en Europe, en Amérique, en Australie, en Afrique du Sud et en Nouvelle-Zélande.

Présence mondiale :

  • Domaine Altugnac – Les Turitelles (2022 – 13° – 8,5€) : Un vin frais aux arômes de fleurs blanches, de poire et de pêche blanche. En bouche, une acidité marquée et une vivacité pétillante en font le compagnon idéal de l’apéritif ou des entrées légères. Pas de longueur en bouche.

  • Domaine Thévenot le Brun – Clos du Vignon (2022 – 13° – 23,50€) : Un vin fumé et beurré, avec des notes de pêche, de litchi et de sureau. En bouche, une combinaison d’acidité et de gras, accompagnée d’arômes d’orange, de vanille et de beurre, avec une finale grillée. À servir avec des plats de poisson en sauce.

  • Côtes du Jura – Pupillin (2019 – 13° – 14,50€) : Un vin vif aux arômes de pommes, de noix et d’amandes, typique des vins du Jura élevés sous voile. Parfait en accompagnement de fromages ou de plats traditionnels.

soirée club epicure lyon chardonnay gamay

Au tour du Gamay

Le Gamay noir, cépage vibrant :

Le Gamay noir, connu pour sa couleur noir-violet de la baie et son jus blanc, est un cépage rouge à la personnalité singulière. Ses grappes compactes révèlent une vigueur remarquable, produisant une abondance de bois et de grappes. Cependant, cette vigueur le rend sensible aux maladies du bois.

Origine et expansion :

Originaire de Dalmatie, le Gamay a migré vers la Bourgogne, portant le nom du hameau de Gamay près de Saint-Aubin. Autrefois abondamment planté en Bourgogne, il a gagné en popularité dans le Beaujolais et au-delà, notamment dans les régions granitiques jusqu’à Lyon et dans la vallée de la Loire.

Présence mondiale :

Avec 42 000 hectares cultivés dans le monde, dont 36 000 hectares en France et 23 000 dans le Beaujolais, le Gamay reste un acteur majeur. Sa présence s’étend également en Suisse, en Italie, au Portugal, en Roumanie, en Bulgarie et en Australie.

Les cuvées dégustées :

  • Domaines d’Ici Là – Les Noirettes (2022 – 12.2° – 16,50€) : Un rouge rubis aux arômes d’orange sanguine, de fruits rouge et noir, avec une touche végétale subtile. En bouche, une explosion de fruits, une acidité rafraîchissante et une légère amertume, parfait pour accompagner des plats légers.

  • Beaujolais Fleurie – Les Moriers (2021 – 13° – 22€) : Un bouquet boisé aux notes de cuir, de fruits rouge et noir, et des nuances de vanille et de chocolat-cacao. En bouche, une acidité vive, des tanins présents et des arômes persistants, idéal avec des plats riches en saveurs.

Conseils et notions rappelées par Anaïs

  • L’acidité d’un vin constitue sa « colonne vertébrale » ; l’acidité est garante de la tenue du vin dans le temps. Les tanins, plus présents dans les vins rouges, donnent du corps au vin comme les côtes du corps humain. Mais sans acidité, les tanins ne suffiront pas à garantir la qualité du vin dans la durée.

 

  • Chaque cépage né du croisement entre deux mêmes cépages est à chaque fois différent (comme des enfants de même parenté). Pour dupliquer un cépage, on part du bois d’un premier pied.

 

  • Le vin orange est un vin blanc vinifié comme un vin rouge : macération du raisin avec le jus, les tanins faibles dans le vin blanc vont quand même donner une couleur au vin allant du jaune doré à l’orange.

 

  • Pour éviter d’être submergé par les alcools du vin dégusté au nez, il est conseillé de pencher son verre et de respirer les arômes avec le nez positionné sur la partie haute de l’ouverture du verre.

Actualités

Restez informé de notre actualité

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets