Viniclopédie : c’est quoi les traitements ?

La vigne se développe en ce moment, c’est une étape très imoprtante ! Les conditions météorologiques actuelles (pluie fréquente dans le sud de la France) sont susceptibles de favoriser l’arrivée de maladies de la vigne comme celles décrites ci-dessous.

En agriculture biologique, l’idée est de favoriser la protection naturelle de la vigne grâce à son écosystème.

Cependant, l’apport de produits naturels sous forme de traitements préventifs ou curatifs sont nécessaires à la bonne conduite d’un vignoble.Nous vous listons ci-dessous, les produits autorisés pour les 2 maladies de la vigne les plus connues :

Mildiou (Plasmopara Viticola) :

Le Mildiou est l’ennemi n°1 de la vigne. C’est un champignon parasite qui se développe lors des printemps chauds et pluvieux.
Pour traiter le mildiou, il y a une seule substance active autorisée en agriculture biologique : le cuivre. On peut l’appliquer sous différentes formes, sulfate (fameuse bouillie bordelaise), hydroxyde, oxychlorure ou oxyde cuivreux.

Oïdium (Erysiphe necator) :

Introduit dans le vignoble européen en 1845, l’Oïdium est un champignon filamenteux microscopique.
Le permanganate de potassium étant interdit depuis 2003, le soufre est le seul produit autorisé et efficace en agriculture biologique.

Les vignobles en bio alternent donc des traitements au cuivre et au soufre pour contrer ces maladies très répandues. 

Restez informé de notre actualité

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets 

Vous nous quittez déjà ?

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets