Financement participatif viticole pour aider les vignerons dans la Semaine du Minervois

Terra Hominis et son système de financement participatif viticole est à l’honneur dans ce bel article paru dans « La semaine du Minervois » le 30/07/2020.

Morceaux choisis :

« Ici, il n’est pas question d’investissement […] on parle d’amour et de transmission du patrimoine et de ses valeurs. »

« Plutôt que de chercher un investisseur qui mettrait 100 000€ dans une exploitation, nous préférons trouver 100 associés qui investiront 1000 euros. » 

« Nous effectuons une sélection draconienne […], nous voulons des vignerons sympas, qui sont prêts à partager le fruit de leur travail, tout en gardant le dernier mot et la main mise sur leurs opérations ».

« Grâce à une bonne couverture médiatique et un bouche à oreille efficace, les projets s’enchaînent et ce sont désormais 27 projets animés par plus de 2200 associés couvrant 14 vignobles sur 110 ha qui sont en cours. » 

« Depuis la loi Pacte 2019, […] il est désormais possible pour une entreprise d’ajouter une mission à sa raison sociale. C’est bien plus qu’un label, déclare le fondateur de Terra Hominis, c’est un véritable objet social que l’on peut ajouter. Je suis convaincu que c’est le statut juridique de demain, le label bio de demain ».

30/07/2020 – Tristan Geoffroy

>>> Article ici <<<

Investir dans la vigne : un investissement plaisir pour tous

Terra Hominis est une structure spécialisée dans le financement participatif de domaines viticoles afin de faciliter l’installation de vignerons, le développement et la transmission de vignobles

Terra Hominis soutient des vignerons respectueux de l’environnement en créant des vignobles en copropriété grâce au financement participatif, à partir de 1 300 € la part. Nous avons choisi le financement participatif non réglementé afin de sélectionner des associés partageant nos valeurs : Convivialité, Partage, Plaisir, Transmission aux générations futures. Tout a commencé ici, au Parc Régional du Haut Languedoc, avec la création de notre premier vignoble Mas Angel. Depuis, nous avons réalisés 17 vignobles en copropriété en Occitanie et dans le Bordelais, regroupant plus de 2300 associés, devenus de véritables ambassadeurs. Nos projets permettent : l’installation de jeunes vignerons, la transmission de vignobles, le développement de vignobles reconnus.  Aujourd’hui nous souhaitons étendre notre projet à toutes les régions viticoles de France afin de protéger la biodiversité de nos vignobles et aider une nouvelle génération de vignerons à s’installer.

Dans le cas de Terra Hominis, structure spécialisée dans l’investissement participatif viticole, l’épargnant n’est pas sur un produit financier spéculatif et volatil, puisqu’il achète une partie du foncier dont il est copropriétaire et qui sera mis en fermage pour son exploitation.

Les avantages sont multiples : le vigneron qui cède ses vignes peut vendre son bien dans de bonnes conditions et le loueur des vignes pourra ainsi démarrer son activité viticole sans avoir à mobiliser des fonds qu’il n’a pas, pour acheter le foncier. Il peut concentrer tous ses moyens sur la production et l’élevage de son vin. Une approche humaine fondamentale, qui fait la différence avec les autres formes de financement, et qui explique le nom de la structure : Terra Hominis, pour « Terre des Hommes ». Loin de toute volonté spéculative, les investissements participatifs viticoles proposés agrègent un nombre limité d’associés, retenus en fonction de leur adhésion à la démarche de Terra Hominis, qui est d’investir dans des terroirs sélectionnés méticuleusement, pour aider des vignerons à s’installer ou à développer de nouveaux projets.

« Nos associés sont informés de la vie du vignoble, ils viennent participer aux vendanges, à l’assemblage et peuvent avoir des micro-cuvées à leur nom », explique le fondateur de Terra Hominis Ludovic Aventin, fier de partager avec eux ces valeurs fondatrices de convivialité, d’amitié, de respect de la terre et du travail bien fait. «Le prix le plus bas d’une part, qui peut varier selon les domaines, s’établit à 1300€. Et les loyers sont versés en nature, c’est à dire en bouteilles ! Les associés peuvent revendre leur part, mais ça reste exceptionnel. 

Nous sommes plutôt dans une logique de transmission. Nous leur conseillons d’ailleurs de prendre autant de parts qu’ils ont d’enfants, pour leur transmettre. Et nous avons déjà les enfants de certains associés qui viennent faire partie de l’aventure ! », s’enthousiasme-t-il. Début 2020, les différents domaines acquis via l’investissement participatif viticole de Terra Hominis regroupaient plus de 2300 associés.

mi, eget justo venenatis quis, tristique Curabitur commodo

Restez informé de notre actualité

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets 

Vous nous quittez déjà ?

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets