Devenir Vigneron avec Terra Hominis

Comment financer son installation ou son développement viticole ?

L’investissement participatif viticole est un mode de financement alternatif permettant de financer son installation en tant que vigneron ou bien de développer son domaine viticole via le système de crowdfunding ou financement par la foule.

 Un partenariat donnant-donnant :

  • Les vignerons se libèrent de la pression foncière que constitue l’achat de parcelle de vignes
  • Les vignerons versent une contrepartie en bouteilles de vin

 Une approche humaine fondamentale, qui fait la différence avec les formes de financement proposées par les organismes bancaires ou de crédits pour une installation agricole.

Le cadre d' intervention

installation-vigneron-cahors

Le montage juridique simple et sécurisé pour devenir vigneron

Pour chacun de nos vignobles, le montage est simple.
Terra Hominis créé un GFV (des associés copropriétaires de la vigne) qui donne à bail à exploitation au vigneron ou vigneronne, pour permettre son installation agricole.

Le vigneron conserve la gouvernance et son indépendance :
– Il est le gérant de la nouvelle structure GFV. Le Groupement est propriétaire de vignes.
– Il assure l’exploitation de manière indépendante, comme avant. L’exploitation viticole étant dissociée de la propriété des vignes.

Au titre du bail, le vigneron s’engage à donner un loyer, qui sera toujours payé en bouteilles de vins.
Ce loyer correspond aux dividendes (taux de 4,5% par an du capital investi) et est calculé sur les prix de vente public des bouteilles de vin départ cave.
Ce mode de calcul, qui satisfait les intérêts des uns et des autres, permet d’obtenir un prix de fermage conforme aux arrêtés préfectoraux et tendre vers un but commun : la production des meilleurs vins possibles.

Chaque année une Assemblée Générale (AG) est organisée à laquelle la présence des associés n’est pas obligatoire d’un point de vue juridique. Il s’agit avant tout d’un événement festif.
Pas de charge administrative supplémentaire : Le GFV n’étant pas exploitant et n’ayant pas de charge, une simple comptabilité de trésorerie est suffisante.
L’AG doit simplement confirmer le versement du loyer en bouteilles et la poursuite du fermage comme convenu initialement.

juridique financement participatif

Les engagements du vigneron envers le GFV

Chaque année, le vigneron a la charge de verser pour chaque part acquise, la contrepartie en bouteilles de vin. 

A chaque fin d’exercice, le vigneron a la charge de convoquer et organiser  une Assemblée Générale avec ses associés. Pour cela, le vigneron devra rédiger et diffuser une convocation  et un Procès Verbal à ses associés. 

Modèles et procédures mis à disposition par Terra Hominis.

Prendre soin du sol et des vignes pour permettre la transmission aux générations futures.

Respecter l’environnement.

  • Régler l’impôt foncier des vignes du GFV
  • Etablir et déclarer le fermage des vignes
  • Etablir et déclarer annuellement une comptabilité de trésorerie aux impôts

Informer et accueillir régulièrement ses associés (ex: visite des vignes, visite du chai, œnotourisme, atelier de dégustation, découverte du métier de vigneron, explications du travail du vigneron, participation aux vendanges)

Les relayer via les réseaux sociaux et autres supports de communication.

Pourquoi créer ou développer un domaine viticole avec Terra Hominis ?

Les avantages du financement participatif viticole pour devenir vigneron ou développer son exploitation

  • Financer son installation agricole ou le développement de son domaine viticole sans prêts bancaires et sans subir le poids du foncier
  • Disposer d’un réseau d’ambassadeurs, rigoureusement sélectionnés, partout en France et à l’international
  • Valoriser financièrement son image
  • Garder son indépendance quant à la gestion de son exploitation
  • Disposer d’une aide à la commercialisation envers les professionnels grâce aux réseaux de cavistes de l’association des vignerons Vina Hominis et de la boutique en ligne Terra Hominis
  • Disposer d’une aide à la communication via le réseau et actions de Terra Hominis
  • Suivi régulier du projet et soutien en cas de besoin ou d’urgence auprès du Fondateur Terra Hominis
  • Bénéficier d’un réseau d’aide à l’installation viticole : Vigneron Demain
  • Partager des informations, matériels et confronter ses idées avec les autres vignerons de la communauté
  • Transmettre sa passion et tisser des relations humaines profondes. 

Témoignage de vignerons :

Les étapes de sélection des projets d'installation ou développement viticoles

Echange sur votre projet et sur vos attentes.

Visite du vignoble et dégustation des cuvées (le cas échéant)

Due Diligence vitivinicole, financière  et comptable par un comité d’experts (CETV)

Décision comité d’experts et fondateur de Terra Hominis

Rédaction des supports de communication et de présentation

Lancement de projets et recherche d’associés

Les critères de sélection pour devenir vigneron Terra Hominis

Le fondateur de Terra Hominis, Ludovic Aventin, accompagné du Comité d’Ethique pour la Transition Viticole (CETV), étudient les points suivants : 

  • Bilan et étude de l’existant et/ou du prévisionnel
  • Etude du projet : région viticole, terroir, appellation et surfaces viticoles souhaitées, pratiques viticoles, type de vinification (ex : vin bio, HV3 ou autres)
  • Motivations du vigneron-candidat : humaines et financières et démarche environnementale
  • Compétences techniques viticulture/œnologie : connaissances sur la culture de la vigne, sur les vinifications, connaissances en œnologie et niveau d’expériences.
  • Compétences en gestion (administratif, financier, comptable)
  • Compétences en communication (maîtrise des outils digitaux d’emailing, réseaux sociaux et gestion de site internet)
  • Aisance en relationnel pour assurer l’accueil des associés.

Qui sommes-nous ?

La mission de Terra Hominis

Terra Hominis est la première  société à mission du monde agricole. Sa mission d’intérêt public, non subventionnée, est de préserver ce qui fait la force de la viticulture : la diversité de ses terroirs et de ses vignerons. Or cette diversité est menacée car  2/3 des vignerons ont plus de 55 ans et souvent sans repreneurs. De plus, l’installation de la nouvelle génération de vigneron est de plus en plus difficile. On estime que depuis 10 ans 3 vignerons français disparaissent chaque jour. Il est urgent d’agir.

Terra Hominis a été créée pour permettre à chacun(e) de réaliser son rêve de devenir vigneron(e) via le financement participatif viticole. Depuis sa création en 2011, 40 vignobles en copropriété ont été réalisés, dans des appellations d’avenir et réunissant 3200 associés (120 en moyenne par groupement),

Les démarches pour l’installation en tant que vigneron(e), sont longues, compliquées et souvent décourageantes.

Terra Hominis se veut être un facilitateur, grâce à son réseau d’associés et de partenaires. Un club de néo-vignerons « vigneron demain » a été créé  afin que l’installation agricole ne soit plus une démarche individualiste, mais collective. Un club d’échange et de partage afin que l’expérience des uns puisse servir aux autres.

Notre démarche innovante et efficace a récemment fait l’objet d’un Colloque à l’Assemblée Nationale. 

installation-vigneron

Les organismes partenaires

logo-safer-partenaire-terra-hominis
logo-cerfrance
comite ethique financement participatif viticole

Les chiffres clés

achat-vigne-chiffres-terra-hominis

190
hectares de vignes 

40 projets viticoles en copropriété

acheter-vignoble-vin
associes-achat-vignes

3 200  associés copropriétaires

 Prix Innovation et Territoire 

1ère entreprise    humaniste de France

entreprise-humaniste-achat-vigne
societe-a-mission

1ère société à mission du monde viticole

Montage juridique sécurisé enregistré au greffe

juridique-financement-participaitif

Un réseau pour faciliter l'installation agricole

S’installer en tant que néo-vigneron n’est pas simple. L’acquisition du foncier (vignes) est difficile :

  • les banques ne prêtent pas facilement
  • certains terroirs sont trop prisés par de grands négociants ou domaines et demeurent donc difficiles d’accès pour de jeunes vignerons

Le chemin pour réaliser son rêve de devenir vigneron n’est pas un « long fleuve tranquille ». On peut se sentir seul et déboussolé devant les démarches administratives, les compétences multiples que cela requiert….

C’est pourquoi Terra Hominis, créateur de vignobles en copropriété et spécialiste de l’installation et le développement de vignerons via le financement participatif viticole, crée un réseau informel de vignerons en devenir afin de les accompagner dans leur reconversion.

Contact :