France 3 : la crise du covid-19 casse les codes

La crise du Coronavirus, dure pour les vignerons coopérateurs autant que les indépendants a permis de les réunir et de créer une nouvelle forme de coopération. Retour sur cette belle démarche solidaire avec le Domaine Montgros dans ce reportage diffusé sur France 3.

En effet, la présidente de l’appellation Faugères, convaincue que les différences entre coopérateurs et indépendants ne sont plus de mise aujourd’hui, a décidé de créer une forme de collaboration en faisant une place aux vignerons indépendants dans le caveau de vente de l’appellation. Ainsi, durant tout le mois de mai, deux viticulteurs sont venus vendre leurs vins dans le caveau de la cave coopérative. Voici le témoignage de Maxime Sécher, notre vigneron du Domaine Montgros, vignoble en copropriété avec Terra Hominis, qui a bénéficié de cette initiative commerciale.

Ils n’avaient pas l’habitude de trinquer ensemble, mais ça c’était avant. A l’invitation de la cave coopératie de Faugères, Maxime Sécher peut y venrdre depuis le 27 avril une partie de sa production de vin AOP.

« Actuellement c’est compliqué vu que le principal réseau de distribution se fait par les cavistes et la restauration. Les ventes sont plus ou moins à l’arrêt et on a donc besoin de trésorerie pour continuer les travaux dans la vigne Vignerons et caves coopératives, deux philosophie et deux statuts traditionnellement opposés. pourtant face à la crise du coronavirus la cave coopérative n’a pas hésité à mettre en place un dispositif pour aider les vignerons en difficulté. Chaque semaine, deux vignerons commercialisent leurs vins dans ce magasin de vente de produits locaux. Objectif : apporter de la trésorerie et libérer leur chai des vins invendus.

« En cette période très compliquée pour ces vignerons on ne peut pas se permettre de les laisser là avec un magasin qui marche au bord de la nationale. Donc il faut leur tendre la main, c’est très important il faut les aider pour que eux aussi s’en sortent et qu’on puisse aller de l’avant, tous ensemble », affirme Philippe Maury.

Restez informé de notre actualité

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets 

Vous nous quittez déjà ?

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets