Le monde viticole fait un constat alarmant : deux-tiers des vignerons ont plus de 55 ans alors que la nouvelle génération de vignerons rencontre de réelles difficultés pour financer l’acquisition du foncier nécessaire à leur installation. La Tribune revient sur le colloque du 20 octobre dernier organisé par le député de l’Hérault Phillipe Huppé sur l’accès au foncier agricole et avec comme invité d’honneur Terra Hominis.

Voir l’article ici :  « Accès au foncier : comment la Safer et Terra Hominis se mobilisent ».

Extraits de l’article :

« La question de l’accès au foncier agricole constitue un enjeu essentiel pour la viticulture française. Or on sait que le coût du foncier est un frein majeur à l’installation. L’Occitanie, soumise à une forte pression démographique urbaine, est une région particulièrement concernée par cette difficulté. La SAFER et l’entreprise héraultaise Terra Hominis (financement participatif pour soutenir du foncier viticole) évoquent quelques solutions. »

« Les SAFER s’efforcent de maintenir le foncier agricole à un prix agricole et accessible, mais ça devient difficile dans les périphéries d’agglomérations, particulièrement autour de Montpellier, confirme Frédéric André, le directeur général de la SAFER Occitanie, à La Tribune. Ces situations d’attentisme sont l’une des raisons de l’augmentation des friches, des bandes de terres agricoles qui ne sont plus exploitées car les propriétaires ne veulent plus les mettre en fermage. Et ce alors qu’on a besoin de foncier pour permettre des installations d’agriculteurs… »

« La philosophie est toujours la même : soit l’acquisition de parts du capital d’un groupement foncier propriétaire de vignes par des associés, retenus en fonction de leur adhésion à la démarche de Terra Hominis, sans volonté de spéculer. Le tout dans le seul but d’alléger le vigneron du poids du foncier lors de son installation… »

Créer des vignobles participatifs pour aider des vignerons

Terra Hominis est une structure spécialiste du financement participatif viticole, qui permet à des vignerons de s’installer ou de se développer. Depuis 2011, 31 projets viticoles ont été créés regroupant plus de 150 hectares détenus par 2700 associés.

Devenir copropriétaire d’un vignoble, un rêve accessible grâce à Terra Hominis

Ludovic Aventin, fondateur de Terra Hominis, originaire de Rouen, a toujours rêvé d’acquérir son propre vignoble et faire son propre vin. Au cours d’une soirée arrosée avec des amis, l’idée de créer un vignoble collaboratif a été lancée et le lendemain, l’idée devient un projet. C’est ainsi que le Domaine Montgros, vignoble regroupant uniquement des rugbymen est né.

Suite à la création de ce vignoble et du Mas Angel, Terra Hominis s’est peu à peu spécialisée dans l’installation de vignerons et le développement de vignobles reconus.

Un système basé sur le plaisir

Les associés copropriétaires de vignes partagent les mêmes valeurs, le partage, la convivialité et le plaisir. Ce qui rassemble nos associés c’est l’émotion de déguster un vin que l’on a vu naître, participer à une expérience commune.

Les associés reçoivent en retour de leur investissement, des bouteilles de vin chaque année et participent à des événements festifs.

 

Restez informé de notre actualité

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets 

Vous nous quittez déjà ?

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets