La location de pieds de vigne : un investissement peu avantageux

La location de pieds de vigne permet de louer votre propre pied de vigne ou d’offrir un pied de vigne pour un cadeau anniversaire d’exception. Une solution économiquement peu avantageuse. Découvrez comment investir dans des pieds de vigne de manière durable.

offrir un pied de vigne signification

10 000 français choisissent chaque année de passer le pas et de vivre de la viticulture par procuration.

L’idée étant d’acheter la récolte sur pied et de suivre toute la transformation du produit jusqu’à la mise en bouteilles du vin. De nombreux sites proposent cette alternative au moyen de la location de pied de vignes. En fonction du nombre de pieds loués, les acquéreurs reçoivent un nombre équivalent de bouteilles. C’est un investissement plaisir et non spéculatif ni financier. Les investisseurs ne recherchent pas la rentabilité mais bien l’aspect convivial, œnologique, la passion du vin et le désir de partager. Certaines sociétés prévoient donc un cérémonial particulier en adressant aux acquéreurs, un titre de propriété, un échantillon de leur terre et un pied de vigne symbolique.

Les avantages d’offrir un pied de vigne

Louer ou adopter des pieds de vigne permet à des épicuriens aux budgets modestes d’accéder au monde viticole.

Les avantages de la location de pieds de vigne sont multiples :

  • Une acquisition peu couteuse (entre 135 et 500 euros)
  • Ne pas subir la pression financière et juridique d’une exploitation
  • Echapper à la pression foncière
  • Obtenir une contrepartie en bouteilles de vin
  • Apprendre les bases de la viticulture et de l’œnologie de manière ludique

C’est également un moyen pour tout épicurien de s’offrir ou d’offrir à son entourage un cadeau original et exceptionnel, à l’occasion d’événements particuliers : anniversaire de mariage, départ à la retraite….en passant par l’adoption de pieds de vigne.

Les limites de la location de pieds de vigne 

La location de pieds de vigne est un système de financement alternatif qui a ses limites et inconvénients :

  • Investissement à fond perdu – pas de valorisation
  • Pas de transmission possible à ses héritiers
  • Une relation humaine peu développée avec le ou les vignerons
  • Les visites de vignobles se font en groupe et à dates fixes

Devenir propriétaire d’un pied de vigne : les solutions alternatives plus avantageuses

Acquérir seul un vignoble ou domaine viticole :  Une solution risquée et couteuse

Acquérir un vignoble est limité aux personnes ayant un budget financier important, plusieurs centaines de milliers d’euros, rien que pour acheter le foncier (vignes et/ou bâtiment d’exploitation). A cela s’ajoute, les risques financiers et juridiques liés à l’exploitation agricole. Le rêve peut vite se transformer en cauchemar ! C’est une solution qui s’avère dédiée uniquement aux personnes désirant devenir professionnel du vin contrairement à la location de pieds de vigne qui vise plus des épicuriens, passionnés du vin.

Acheter une part de Groupement foncier viticole : une solution sécurisée et humaine 

Acheter une part de groupement foncier viticole sur le modèle de Terra Hominis nécessite un investissement financier aux alentours de 1500 €. 

Cette solution alternative à la location de pieds de vigne a de nombreux avantages :

  • Investir dans la terre – un placement sûr
  • Créer de véritable lien avec un vigneron
  • Accéder à la connaissance du vin et à ses secrets de fabrication
  • Obtenir une contrepartie en bouteilles de vin aux alentours de 4.5% du capital investi.
  • Transmettre aux héritiers une valeur financière et philosophie en cédant sa part
  • Remplir sa cave en achetant des bouteilles de vins des vignerons de Terra Hominis à tarif privilégié

A titre de comparatif : cinq années de location de pieds de vignes à fonds perdu peuvent permettre d’acquérir une part de groupement foncier viticole.

Cette part qui en plus rapportera chaque année des bouteilles de vin à vie et qui sera cessible aux héritiers.

En acquérant une ou plusieurs parts du capital d’un groupement foncier propriétaire de vignes, on devient par procuration néo-vigneron, tout en aidant des viticulteurs à produire du vin de grande qualité. Dans le cas de Terra Hominis, structure spécialisée dans l’investissement participatif viticole, l’épargnant n’est pas sur un produit financier spéculatif et volatil, puisqu’il achète une partie du foncier dont il est copropriétaire et qui sera mis en fermage pour son exploitation. Un mode de s’offrir des pieds de vignes de façon plus durable et plus conviviale que la location de pieds de vignes.

La séparation juridique du foncier de l’exploitation fait que cela ne présente aucun risque pour l’investisseur car le GFV (Groupement Foncier Viticole) n’est jamais exploitant, le risque financier et juridique de l’exploitation incombe donc au vigneron, chef de l’exploitation agricole. De plus, il n’y a ni charge ni crédit bancaire, les charges sont la responsabilité du fermier. Le bail protège les associés et la seule écriture au bilan est la perception du fermage.

dolor. ipsum amet, vulputate, eleifend risus. Aliquam in ut Donec lectus efficitur.

Restez informé de notre actualité

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets 

Vous nous quittez déjà ?

Laissez-nous vos coordonnées pour rester informé de nos futurs projets