Contactez-nous par téléphone de préférence, nous privilégions le contact humain.  

Découvrez Terra Hominis à travers les articles de notre Dossier de Presse.

 

Recherche :

Partagez cette page sur les réseaux sociaux :

Terra Hominis

Terra Hominis

Domaine Gayda

Complet

Informations
 Vincent Chansault
 Chemin de Moscou 11300 Brugairolles
 Prix/part : 1680€

Dans les collines de Malepère face aux Pyrénées, le domaine Gayda se situe à Brugairolles à 25 km au sud-ouest de Carcassonne. Gayda a pour volonté, à travers ce projet, d’acquérir les vignes qui contribuent à la production de leur cuvée emblématique « Chemin de Moscou » et de continuer leur engagement écologique. Le Chemin de Moscou a fait son entrée au Palais de l’Elysée en 2018.

Le domaine

Domaine Gayda est certifié en Agriculture Biologique depuis 2011. Le domaine commence aussi à encourager la biodiversité et la polyculture. Ainsi le domaine a planté 300 oliviers, en la concurrence est trop grande pour les vignes, en essayant de réduire le nombre d’interventions. 2011, ils cultivent des engrais verts et plantes mellifères sur des parcelles autour des vignes et ont pour projet de reconstituer des haies autour de parcelles plus sensibles au vent et aux ravageurs. Aussi, la nouvelle plantation de Syrah s’est faite à partir de leur propre sélection massale d’une vieille vigne de Côte Rôtie (donc non-clonale) pour que chaque pied ait son caractère particulier.

Le travail de la terre

Nous ne nourrissons pas la vigne, mais nous utilisons des composts naturels de bovins pour enrichir nos sols pauvres en matière organiques et en vie microbienne. En hiver, nous semons différentes plantes dans les rangs de vignes qui vont permettre d’améliorer la structure des sols, éviter l’érosion et favoriser la pénétration de l’eau en profondeur, et aussi aider à la biodiversité lorsque les plantes fleurissent. Ensuite, nous les broyons pour apporter de la matière organique végétale aux sols.

Sous les rangs, la poussée de l’herbe est contrôlée par intercep. Un outil qui travaille le sol entre les pieds de vignes et qui, grâce à un tâteur, s’escamote lorsqu’il touche le pied de vigne. Entre les rangs, en fonction de la pluviométrie de l’année, nous choisissons de laisser les herbes et plantes repousser en les broyant ou couchant régulièrement, ou de cultiver les sols si la concurrence est trop grande pour les vignes, en essayant de réduire le nombre d’interventions.

Ce projet est complet. Cependant, vous pouvez vous inscrire sur la liste d'attente en cliquant ici